En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu DIM Astrea

DIM ASTREA, Agrosciences, Ecologie des Territoires, Alimentation

DIM ASTREA, Agrosciences, Ecologie des Territoires, Alimentation

Thèse d'Eve Colson-Sihra

DIM 2012

Eve Colson-Sihra
© Eve Colson google site
Formation et diffusion des préférences alimentaires : études de l’interaction entre identité culturelle, incitations économiques et environnement institutionnel

Eve Colson Sihra

DIM 2012

Soutenue le 26 Juin 2017

Formation et diffusion des préférences alimentaires : études de l’interaction entre identité culturelle, incitations économiques et environnement institutionnel

Résumé

Cette thèse se situe à l’intersection de la théorie du consommateur et de l’économie culturelle. Elle permet de mettre en évidence d’autres mécanismes dans les choix de consommation que ceux de l’environnement économique (prix et revenu). La littérature se focalise traditionnellement sur l’environnement économique, aisément quantifiable, pour expliquer la demande ; en revanche, d’autres sciences sociales ont fait place à une analyse intégrant l’identité, la transmission culturelle ou encore le statut social comme facteurs influençant la demande.

Dans des travaux utilisant les données Budget des Familles de l’INSEE, deux premiers chapitres de cette thèse montrent que : 1 – il existe des préférences alimentaires localisées sur le territoire français, indépendamment des prix et revenus, 2- ces préférences localisées ont convergé entre 1974 et 2005, et plus particulièrement, l’effet de la distance géographique pour expliquer ces différences a diminué, 3- ces différences se transmettent par des mécanismes d’interactions sociales et forment un équilibre local de préférences auquel les immigrants s’intègrent.

D’autres travaux utilisant le même type de données pour l’Inde (National Sample Survey) montrent que : 1- les choix alimentaires permettent d’observer l’identité choisie par les individus, qui est influencée par le statut du groupe identitaire de référence, le prix du panier de bien associé et la prépondérance de l’identité (conflits ethniques), 2- la préférence pour le statut conduit les castes inférieures à substituer des biens ostentatoires (habits, véhicules, etc.) à l’alimentation, même en situation de malnutrition ou pauvreté extrême. L’inégalité entre castes accentue ce phénomène.

Ces travaux adaptent un modèle structurel de demande pour capturer économétriquement les distorsions de la demande dues à des préférences culturelles ou identitaires. Ils mettent à jour l’importance du contexte social et culturel dans les déterminants de la demande.