En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu DIM Astrea

DIM ASTREA, Agrosciences, Ecologie des Territoires, Alimentation

DIM ASTREA, Agrosciences, Ecologie des Territoires, Alimentation

Thèse de Kévin Morel

DIM 2013

Kévin Morel
© DIM ASTREA
Etude de la viabilité de systèmes maraîchers diversifiés éco-intensifs conduits sur des fermes de très petites dimension, pouvant s’inscrire dans des espaces sous forte influence urbaine – Viabilité des microfermes maraîchères biologiques. Une étude inductive combinant méthodes qualitatives et modélisation

Kévin Morel

DIM 2013

Thèse soutenue le 15 Décembre 2016

Etude de la viabilité de systèmes maraîchers diversifiés éco-intensifs conduits sur des fermes de très petites dimension, pouvant s’inscrire dans des espaces sous forte influence urbaine – Viabilité des microfermes maraîchères biologiques. Une étude inductive combinant méthodes qualitatives et modélisation

Résumé

Un nombre croissant de personnes, souvent issues du milieu agricole, effectuent un « retour à la terre », en remettant en cause les principes de la modernisation agricole qui mènent à des impasses sociales et écologiques. Elles cherchent à créer des écosystèmes très diversifiés, basés sur la collaboration avec la nature et les circuits courts. Les microfermes maraîchères biologiques suscitent un intérêt particulièrement fort dans ce cadre, d’autant plus que leur petite surface et le faible capital de départ qu’elles requièrent semblent favorables à des installations « hors du cadre familial ». Cependant, leur viabilité est encore très controversée. La thèse avait pour objectif d’étudier si les microfermes pouvaient être viables. Le projet de recherche a été exploratoire et fortement ancré dans le terrain. Les microfermes sont autant des projets de vie que des projets économiques. Des méthodologies originales ont donc été développées pour les étudier en combinant des approches qualitatives issues des sciences humaines, des concepts agronomiques plus classiques et de la modélisation basée sur des données de terrain. La thèse a ainsi participé au développement du champ de l’agroécologie qui met en avant la nécessité d’une transdisciplinarité pour étudier et accompagner des systèmes agricoles plus durables.

Publications