En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu DIM Astrea

DIM ASTREA, Agrosciences, Ecologie des Territoires, Alimentation

DIM ASTREA, Agrosciences, Ecologie des Territoires, Alimentation

Thèse de Léa Lugassy

DIM 2012

Léa Lugassy
© DIM ASTREA
Systèmes de pollinisation et perturbations anthropiques : de l’échelle paysagère à l’échelle macroécologique

Léa Lugassy

DIM 2012

Soutenue le 16 Septembre 2018

Systèmes de pollinisation et perturbations anthropiques : de l’échelle paysagère à l’échelle macroécologique

Cette thèse a pour but de mieux comprendre les systèmes de pollinisation, c’est-à-dire les liens entre plantes et pollinisateurs et la fonction de pollinisation qu’ils assurent dans l’écosystème. Une première partie du travail a visé à étudier comment les insectes interagissent avec les plantes, si certains insectes ont des préférences pour certaines plantes. L’existence de telles préférences indique que la pollinisation pourrait être perturbée si certains insectes venaient à disparaître.

Une deuxième partie a consisté en l’étude de l’intensification du paysage agricole, et de ses effets sur plusieurs pollinisateurs et sur la flore sauvage. L’intensification de l’agriculture étant très répandue sur le territoire d’Île-de-France, il est important de comprendre comment il affecte les pollinisateurs, et d’identifier si certaines espèces s’y adaptent mieux que d’autres. Il est également important d’étudier si la fonction de pollinisation est diminuée là où l’intensité agricole est forte.

Enfin, la dernière partie de mon travail est une étude de l’abeille domestique en ville. Dans cette étude, j’ai voulu voir si l’abeille domestique se portait mieux en ville qu’à la campagne, une rumeur persistante dans les cercles apicoles et dans les médias qui n’a jamais été testée scientifiquement.