En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu DIM Astrea

DIM ASTREA, Agrosciences, Ecologie des Territoires, Alimentation

DIM ASTREA, Agrosciences, Ecologie des Territoires, Alimentation

Thèse de Marie Mourad

DIM 2013

Marie Mourad
© DIM ASTREA
La prise en charge collective et institutionnelle du gaspillage alimentaire – dynamique de construction de la valeur de l’alimentation en France et aux Etats-Unis

Marie Mourad

DIM 2013

Thèse soutenue le 2 octobre 2018

La prise en charge collective et institutionnelle du gaspillage alimentaire – dynamique de construction de la valeur de l’alimentation en France et aux Etats-Unis

Résumé

La thèse porte sur la « lutte contre le gaspillage alimentaire » en France et aux Etats-Unis. Par l’analyse des politiques publiques et des initiatives militantes, associatives ou entrepreneuriales menées sur ce sujet depuis la fin des années 200, il s’agit de comprendre comment la mise en cause d’un « problème », ici le « gaspillage alimentaire » transforme l’organisation de la production, distribution et consommation alimentaires. Grâce à une enquête auprès de plus de 200 acteurs impliqués dans des actions de prévention du gaspillage, de redistribution d’aliments ou encore de recyclage de déchets alimentaires, celle thèse met en lumière plusieurs mécanismes d’évolution des systèmes productifs et marchands. Elle montre comment ces organisations et acteurs aux objectifs différents participent à des dispositifs de concertation, négocient leurs différentes visions du « gaspillage alimentaire » et construisent des instruments d’action. A la fois des associations, des entreprises plus anciennes ou des start-ups s’adaptent par ce qu’elles présentent comme une optimisation de leurs processus productifs et par la mise en place de nouveaux circuits de transformation et échange des excédents alimentaires.

Publications