En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu DIM Astrea

DIM ASTREA, Agrosciences, Ecologie des Territoires, Alimentation

DIM ASTREA, Agrosciences, Ecologie des Territoires, Alimentation

Thèse de Miriam Le Guen

DIM 2012

Miriam Le Guen
© DIM ASTREA
Paysages des franges agri-urbaines : formes, représentations, projets

Miriam Le Guen

DIM 2012

Thèse non-soutenue

Paysages des franges agri-urbaines : formes, représentations, projets

Le travail de recherche s’est axé sur un  espace particulier qui est celui des zones de contact entre les espaces bâtis et les espaces agricoles dans les espaces périurbains d’Île-de-France. Ces zones ont été nommées franges agri-urbaines. Dans la mesure où la ville empiète continuellement sur les espaces agricoles, de plus en plus de réflexions sont menées sur les relations ville/campagne et sur la protection des espaces agricoles. Ces zones de contact agri-urbain sont donc au cœur de ces enjeux et suscitent de plus en plus l’intérêt des différents acteurs de l’aménagement. Elles demeurent malgré tout peu connues et peu étudiées. Diverses questions se posent quant à la nature de ces franges, ainsi qu’à la manière dont elles doivent être traitées et dont elles sont prises en compte dans la planification et les projets.

L’objectif de ces recherches était donc d’étudier la morphologie de ces espaces pour tenter de les appréhender dans la diversité de leurs formes, et cela à différentes échelles. Il s’agissait également de voir comment ces zones de contact agri-urbain étaient prises en compte par les différents acteurs de l’aménagement (aussi bien au niveau de la planification qu’au niveau du projet), et comment cette prise en compte avait évolué depuis une trentaine d’années.

La doctorante a pris la décision d’arrêter sa thèse de manière anticipée et n’a pas effectué sa soutenance.