En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu DIM Astrea

DIM ASTREA, Agrosciences, Ecologie des Territoires, Alimentation

DIM ASTREA, Agrosciences, Ecologie des Territoires, Alimentation

Thèse de Raphaël Stephens

DIM 2014

Raphaël Stephens
© LISIS
Les circuits agri-alimentaires alternatifs, vecteurs de relocalisation du régime de provision alimentaire ? Etude par l’approche des transitions sociotechniques sur Région Ile-de-France

Raphaël Stephens

DIM 2014

Thèse en cours

Les circuits agri-alimentaires alternatifs, vecteurs de relocalisation du régime de provision alimentaire ? Etude par l’approche des transitions sociotechniques sur Région Ile-de-France

Résumé

Le régime de provisionnement alimentaire arqué sur les modèles productivistes contemporains est critiqué comme peu soutenable (dommages environnementaux et crise de rentabilité) et parfois dommageable pour la santé globale (pesticides, mauvaise qualité nutritionnelle) par nombre d’acteurs impliqués dans des formes de consommation, de distributionet deproduction agri-alimentaires reposant sur des modes d'organisation et pratiques alternatives . Leurs explorations sont pour autant hétérogènes et font l'objet de discours, d'expérimentations et d'innovations autour de nouvelles pratiques sociales, économiques et politiques, dont il s'agit de mieux comprendre les différentes contributions et frictions vis-à-vis des formes dominantes de provision et de leur transition .

La thèse restitue un travail empirique sur plusieurs situations de transition agri-alimentaire. Elle propose : (i)  une étude par voie lexicométrique des discours d'acteurs emblématiques du régime (grande distribution, industries agro-alimentaires, filière technique des fruits et légumes) et ethnographique (salons professionnels) ; (ii)  une étude de terrain en Ile-de-France pour comprendre  les diverses alternatives, en fort essor actuellement, afin de dégager leurs formes d'articulationsavec le régime dominant ; (iii) partant de ce repérage large des alternatives, une enquête sociologique à base d'entretiens semi-directifs fondé sur un travail d'analyse documentaire, visant à conduire l'analyse du paysage alternatifs du point de vue des acteurs eux-mêmes ; (iv) une étude de cas approfondie sur un modèle récemment institué dans ce paysage, La Ruche qui dit Oui !, choisi du fait du fort succès de son modèle de développement fondé sur une plateforme numérique et la fantastique opportunité pour l'étude des traces numériques concernant cet acteur. Cette dernière étude fait l'objet d'une investigation fouillée par l'analyse de données secondaires très riches concernant ses fournisseurs alimentaires, ainsi que via des entretiens et questionnaires auprès de ses responsables et de ses consommateurs, permettant une caractérisation d'un acteur hybride convergeant avec un certain chemin de transition.

Conduites par induction et suivant une perspective de théorie ancrée, ces études empiriques font l’objet d’une analyse sociologique à partir d’une étude des littératures sur les “Alternative Food Networks” (“AFN”),, dont le critère définitionnel clé est la relocalisation de la provision. Du fait d'une problématique qui consiste à comprendre des dynamiques de transition de régime de provisionnement, ce premier niveau d'interprétation est remobilisé dans le champ de recherche sur les transitions de « régimes sociotechniques » - précisément, est discuté le cadre méthodologique et théorique de la “Multi Level Perspective” (“MLP”, Geels 2002), où les AFN sont incorporées comme “niches” se trouvant en frictions paradoxales avec le “régime”.

Ce travail plus théorique permet alors une analyse interprétative des matériaux pour mieux discuter de l'interface niche/régime afin de contribuer aux recherches sur les transitions agri-alimentaires. La thèse permet de mieux appréhender les phénomènes de convergence ayant lieu lors des frictions entre niches et régimes.  Cette convergence dessine le front actuel de la transition alimentaire suivant plusieurs trajectoires de transformation. Ses apports reposent sur l'analyse de l’intégration accélérée, dans l’univers numérique, des circuits courts comme celle des piliers du régime (essor de start-ups, modèles dits uberisés, développement des drives, concurrence de l’e-commerce), qui permet notamment de s'interroger quant à la question de la valeur de l'information déclarative sur les pratiques de provisionnement informationnel.